• Appel déséspéré!

     

     Il est temps de faire des bilans. Hier c'était la "journée de réflexion", mais aujourd'hui c'est la journée de l'action. Hier je me suis rendue compte que mon français est affreux est qu'il est temps de l'améliorer sensiblement, si je veux atteindre mes buts. Et donc là je passe à l'action. Lecture, lecture, et encore lecture, mais ça ne suffit pas et je le sais. Malheureusement une langue a besoin de quelqu'un pour la pratiquer et il me faut des français, très doués, et surtout disponibles et patients pour m'apprendre les "pourquoi" et les "comment" du français.

    Celui-ci est donc un appel: y aurait-il quelqu'un disponible à aider une pauvre immigrée italienne dans son défi linguistique?


  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Novembre 2006 à 17:22
    Cela dépend
    du niveau linguistique que tes niveaux de compréhension nécessitent... Mes hommages du jour.
    2
    Mardi 28 Novembre 2006 à 17:23
    Je te trouve...
    ...tout de même bien sévère... :)
    3
    Mardi 28 Novembre 2006 à 17:27
    non, gatto,
    je suis réaliste... j'ai des très mauvaises notes en version, et cça par ce que je ne maîtrise pas le français... il faut que ça change! en plus, je veux le maîtriser indépendemment de la version
    4
    Mardi 28 Novembre 2006 à 17:29
    ciao trente,
    en fait, le problème n'est pas la compréhension, car j'ai comprends tout, même à un niveau assez "élévé", mais quand je m'exprime je ne saisis pas forcement les subtilités de la langue, bref, je n'ai pas de connaissance "actives", que des "passives"...
    5
    Mardi 28 Novembre 2006 à 17:40
    des cours de langue?
    attention a ne pas fourcher.
    6
    Mardi 28 Novembre 2006 à 17:45
    ça veut dire quoi
    "fourcher"?
    7
    Mardi 28 Novembre 2006 à 17:53
    Lorsque je dis
    que cela dépend, je veux tout simplement dire qu'il ya plusieurs types de français, et qu'il faut que tu précises quel français tu souhaites améliorer, quelles subtilités t'échappent encore. Quant à une "langue qui fourche" c'est lorsque l'on pratique une confusion en remplaçant un mot par un autre invalidant ainsi le sens de sa phrase.
    8
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:20
    merci 30
    je m'abstiendrai de tout commentaire à double sens sur les histoires de langues ;-)
    9
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:30
    Ciao Barbara,
    C'est quoi que tu veux améliorer ? Les expressions idiomatiques, des choses comme ça ? En tout cas, si je peux t'aider, tu peux compter sur moi, tu le sais. Bacioni ;-)
    10
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:34
    eh bien trente,
    imagine quelqu'un qui n'as jamais étudié le français auparavant, et qui l'as appris comme ça, de façon empirique, en lisant et en parlant; ce quelqu'un donc parle une langue dont ignore les mécanismes, et les "raisons", donc, souvent, quand il ne s'agit pas de "répéter", de formes déjà entendues, mais il s'agit de "créer" sa propre expression, ne se pas ce qui est "français" et ce qui ne l'est pas; ce qui est une déformation de sa propre langue, et ce qui est plus proprement du français, bref... je sais que je fais des erreurs, à savoir syntaxiques ou lexicales, mais je ne suis pas capable de les individuer...
    11
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:36
    oups, correction!
    "ne sait pas ce qui est français...", pas "ne se....":-p
    12
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:38
    merci french,
    je ne me le ferai pas répéter deux fois!
    13
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:38
    c'est marrant...
    quand une jolie fille appelle au secours, les messieurs accourent. je ne proposerai pas mon aide, car je me connais, j'aurais tôt fait de draguer la belle italienne ;-)
    14
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:42
    Heps !
    d'ailleurs, je suis connecté. Enfin, je dis ça... ;-)
    15
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:44
    frenchmat
    ah la forcément, vu le pseudo, tu gagnes la place de prof de français! ;-)
    16
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:45
    en fait caliban,
    là, les messieurs qui accourrent, comme tu dis, il faut qu'il soient très motivés, car la drague n'y sera pour rien, c'est vraiment de l'aide en français qu'il me faut!
    17
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:46
    je sais barbara
    mais eux, le savent-il?
    18
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:47
    Hé hé ! Caliban
    C'est en tout bien tout honneur de ma part, et elle le sait très bien ;-)
    19
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:53
    Si c'est désespéré...
    Bonjour ! Je ne peux pas promettre d'être de toute disponibilité , mais lorsque je vois un appel "désespéré", j'ai pour habitude de répondre. Ayant dix ans durant enseigné la langue française, je pense avoir quelques astuces dans mon sac pour toi... Il y a toujours moyen d'inventer des méthodes. Mon e-mail est à ta disposition. nathalie
    20
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:54
    Si c'est désespéré...
    Bonjour ! Je ne peux pas promettre d'être de toute disponibilité , mais lorsque je vois un appel "désespéré", j'ai pour habitude de répondre. Ayant dix ans durant enseigné la langue française, je pense avoir quelques astuces dans mon sac pour toi... Il y a toujours moyen d'inventer des méthodes. Mon e-mail est à ta disposition. nathalie
    21
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:56
    j'ai la langue fourchue
    il n'y a pas que des messieurs qui se proposent!
    22
    Mardi 28 Novembre 2006 à 18:57
    salut van doren,
    et merci, je vais en profiter tout de suite!
    23
    Mardi 28 Novembre 2006 à 19:23
    aux messieurs et aux mesdames,
    j'aurais besoin de l'aide de tous, plus vous êtes mieux c'est! merci....
    24
    Mercredi 29 Novembre 2006 à 10:10
    En même temps
    tu parles un français très correct semble-t-il, donc ce qui t'importe c'est de te plonger dans certaines subtilités, tu souhaites parler français comme un français ou plutôt une française. Le mieux dans ce cas, à mon avis, est de te plonger dans la "littérature de gare" (romans que l'on achète à la gare pour les lire dans le train) en comm"ençant d'abord par les livres traduits de l'anglais, ou dans ton cas notamment, traduits de l'italien, ce qui te donnera l'état d'esprit des idiomes traduits. Ensuite tu pourras passer à des subtilités de la langue comme celles qui peuvent être utilisées dans les olars (romans policiers) du type Le Poulpe. Parce que commencer le Français par Corneille, Hugo, Marivaux, Musset, Chateaubriand ou Lamartine, qui sont toujours enchanteurs dans le vocabulaire, la syntaxe, la grammaire, les allitérations, etc. me paraît un petit peu trop académique. Mes hommages du jour, chère Barbara.
    25
    Mercredi 29 Novembre 2006 à 11:38
    oui, trente!
    c'est exactement ça! Je souhait approfondir les subtilités de la langue, et pas que les subtilités littéraire. Je m'explique: parfois il m'arrive de ne pas savoir traduire de choses très simple de l'italien au français par ce que j'ignore la terminologie exacte, et, quoique j'ai beaucoup lu (agatha christie traduite de l'anglais, stendhal, flaubert, proust, etc...) je n'arrive toujours pas à maîtriser parfaitement l'usage des prépositions, ou même certaines différences (pas aussi subtiles que ça, d'ailleurs) lexicales, car je ne comprends pas le "pourquoi" un auteur choisi un certain mot pour traduire un mot italien. J'ai finalement besoin de "comprendre" les raisons des choix lexicales, qui puisent dans l'usage de la langue française qui est parfaitement connu à quelqu'un qui est de langue maternelle, mais pour moi c'est un "trou noir", car je ne "vois pas" la différence entre un mot e l'autre qui à mes yeux sont pareils.
    26
    Mercredi 29 Novembre 2006 à 11:46
    Bon courage
    alors car pour beaucoup de français cette langue n'est pas maîtrisée !!! Pierre
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :